LEMAITRE Véronique

Auteur

Intervient au(x) colloque(s) 2014

IMG_4080

Véronique Lemaître au colloque de l’ARIP Empathie dans la relation de soin – Novembre 2014

Le décès, mercredi 27 mai 2015, de Véronique Lemaître, installée à la Maison 1100 route Blanche à Gardanne depuis le 12 mai, affecte profondément tous ceux qui l’aimaient, l’admiraient, ou bénéficiaient de sa créativité, de sa capacité de transmission et de son enseignement.

Véronique Lemaître avait accompagné l’A.R.I.P par sa présence et comme source d’inspiration dans ses colloques internationaux de périnatalité depuis 2002, en tant que membre du comité scientifique et surtout orateur permanent. Elle avait aussi contribué à l’action de santé publique « Acteurs de la périnatalité en PACA » entre 2003 et 2005.

A son incroyable intuition clinique avec les bébés et leurs parents, à des talents cachés pour l’organisation de formes vivantes de transmission, et à sa passion contagieuse pour le soin précoce, s’ajoutait un plaisir au débat et au mouvement dans les champs des théories et de la pratique, plaisir qui rendait plus joyeux le soin/prendre soin, art délicat.

Marquée très tôt par des rencontres avec des analystes jungiens, elle fut membre de la Société Française de Psychologie Analytique (SFPA), toujours attentive à la singularité de chaque rencontre clinique, elle avait su trouver/créer des dispositifs de soins et d’enseignement-formation originaux dans le champ de la périnatalité : le bébé, son père, sa mère  et tous les professionnels auprès d’eux. Et en portant son attention sur la figure du père,  elle avait su transcender le modèle de consultation thérapeutique parents-bébé  de Serge Lebovici qui lui avait offert un compagnonnage, dont elle avait suivi l’enseignement et auquel elle vouait affection et admiration. Elle l’avait rencontré dès sa formation, d’abord comme médecin de PMI, puis comme psychiatre, dans un moment parisien primordial de son exercice.

Installée à Grenoble dans les années 90, vacataire à la maternité du CHU, recevant en cabinet enfants et adultes, elle avait co-créé  avec  Francis Maffre un dispositif  de formation pour les professionnels de la périnatalité  » Regards sur la petite enfance « . Tous deux permirent à certains de travailler avec Dan Stern et garantirent un travail approfondi de formation et de supervision des équipes de périnatalité et de petite enfance de la Région Rhône-Alpes.

Dans les années 2000, elle avait rejoint l’équipe de pédopsychiatrie du CHU de Lille à l’invitation du Pr Pierre Delion qui lui confia la responsabilité de l’unité fonctionnelle de périnatalité psychique, mais aussi du DU de psychopathologie périnatale de la Faculté de médecine. Il constitua un des hauts lieux de la formation pratico-théorique ‎en France, repris par Charlotte Butez et Carin Schoemacker, ses élèves, après son départ. Elle mit en place cette équipe de liaison de pédopsychiatrie périnatale au CHRU Jeanne de Flandres, dans les services de maternité et de médecine néonatale. Elle organisa l’équipe pédopsychiatrique de l’unité d’hospitalisation conjointe mère-bébé Marcé, l’ouvrant sur un suivi à domicile des situations préoccupantes. Lors de la création du réseau périnatal Ombrel, elle contribua à développer la dimension de prévention des souffrances psychiques et à créer formations et supervisions des professionnels de première ligne : avec les obstétriciens, pédiatres, sages-femmes et puéricultrices, contribuant ainsi au développement de la (pédo)psychiatrie périnatale. Référence régionale reconnue en matière de périnatalité, son activité de consultations thérapeutiques fut intense. Elle y fut aussi marquée par la rencontre et une fructueuse collaboration clinique avec Roger Vasseur, « bullingérien » et médecin-directeur du CAMSP de Villeneuve d’Asq,

A cette période, elle approfondissait ses réflexions sur la consultation thérapeutique en période périnatale en développant -dans le cadre du Collège de psychanalyse groupale et familiale et grâce à l’hospitalité du Pr Bernard Golse à l’hôpital Necker Enfants Malades de Paris- une passionnante consultation thérapeutique parents-bébé d’enseignement. Ce dispositif de transmission original fonctionnait encore tout récemment avec Julianna Vamos : les consultations étaient filmées par Alain Casanova, la discussion entre Véronique Lemaitre et le groupe qui avait assisté à la consultation thérapeutique retransmise en direct était transcrite. Ce trésor attend désormais d’être transformé en un outil de formation vivant et novateur. L’A.R.I.P. y contribuera.

Dans les années 2010, elle avait choisi de rejoindre, à Manosque, une petite équipe de soins psychiques périnataux, l’E.S.S.A.I.P. portée par l’ Association Régionale pour l’Intégration.

Elle appartenait avec vitalité au Collège de Psychanalyse Groupale et Familiale présidé par André Carel où elle jouait un rôle reconnu. Membre de la Waimh-France, elle avait présenté de très nombreuses communications nationales et internationales dans de multiples cadres. Auteur de chapitres de livres importants et d’articles de psychopathologie périnatale dans diverses revues, elle avait confié aux éditions Erès le soin de rassembler ses travaux les plus significatifs. Par ailleurs, un ouvrage dans la collection « Rencontre avec… » est en chantier. Mais le plus important est celui du Séminaire qu’elle donnait à travers sa consultation d’enseignement.

Son plaisir à transmettre, à soigner, à penser ensemble lui avait permis de continuer depuis deux ans qu’elle était aux prises avec un cancer de mauvais pronostic à vivre, à soigner, à transmettre avec talent et dignité.

Sur un thème qui lui était cher, celui de la liberté du bébé, elle avait donné une conférence de deux heures devant  plusieurs centaines de professionnels à Avignon le 23 mars 2015. Elle savait que c’était la dernière et l’avait dit avec pudeur à des collègues de l’A.R.I.P. Avant ces dernières semaines, elle ne désespérait pas d’être à Cerisy en septembre 2015…

Ses amis, élèves, collègues témoignent  ici de leur profonde gratitude à l’égard de Véronique Lemaître pour sa vitalité, sa créativité, son engagement. Tous, dont ceux de l’A.R.I.P., auront à cœur de se donner les moyens de transmettre, avec les mêmes valeurs, ce qu’elle avait su trouver/créer/transmettre.

Pour l’A.R.I.P. Michel Dugnat (président de l’ARIP )

Lire les témoignages reçus par l’ARIP en cliquant ici

Les publications de Véronique Lemaître sur Cairn-info