GOLSE Bernard

Auteur

Intervient au(x) colloque(s) 2004, 2015, 2018

Bernard Golse est pédopsychiatre, professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’université Paris Descartes et psychanalyste.
docteur en médecine et docteur en biologie humaine. Il a été médecin-chef de l’hôpital de jour à l’Institut de puériculture de Paris de 1983 à 19931 et est depuis 1993, chef de service de psychiatrie infantile à l’Hôpital Necker-Enfants malades, à Paris2, et professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’université Paris Descartes.
Il est également membre du Conseil supérieur de l’adoption et membre exécutif de l’Association internationale de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent et des professions affiliées (IACAPAP) et membre fondateur de l’Association européenne de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (Aepea).
Spécialiste du développement précoce et des niveaux archaïques du fonctionnement psychique, il s’est penché sur le développement des processus de sémiotisation et de symbolisation chez l’enfant.
Il est psychanalyste, membre de l’Association psychanalytique de France (APF). Depuis 2013, Bernard Golse est président de l’association Cerep-Phymentin, organisme engagé dans la psychiatrie auprès d’enfants, d’adolescents et de familles et bénéficiant d’une reconnaissance d’utilité publique.

Page Wikipédia
Parutions aux éditions Erès

Vidéos sur le site de Yapaka.be
Entretiens avec Bernard Golse, pédiatre, pédopsychiatre et psychanalyste, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA « Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants » tenu à Bruxelles en mai 2014.

  • Diagnostic de l’autisme : une attention précoce (05:37) Vidéo
  • L’amour parental comporte toujours une dose d’ambivalence (05:08) Vidéo
  • Comment comprendre la difficulté de repérer la maltraitance d’un enfant ? (05:08) Vidéo
  • L’adolescence à l’image de l’enfance (03:05) Vidéo
  • « Pour bien se détacher, l’enfant doit savoir bien s’attacher » (02:28) Vidéo

Société agitée, enfant agité ? (04:42) Vidéo
Nos sociétés occidentales de plus en plus agitées et pressées supportent paradoxalement de moins en moins la vivacité propre à l’enfance.
Dans ce contexte, le nombre d’enfants dits hyperactifs augmenterait de manière impressionnante alors que, comme le rappelle le Prof. Bernard Golse, le diagnostic des troubles psychiques tel celui de l’hyperactivité de l’enfant relève d’une anamnèse complexe et longitudinale au delà d’une classification.
Mais aussi, les conséquences de cette accélération ont des incidences sur les conditions même du développement de l’enfant, ne laissant plus aux bébés le temps de grandir à leur rythme.